Faut-il ouvrir une bouteille à l'avance ?

En effet, l’erreur est souvent de considérer la décantation, la mise en carafe et l’aération comme une seule et unique action or elles sont bien toutes les trois différentes et doivent être pratiquées en fonction du vin servi, de son âge, de sa couleur etc.

Décanter un vin signifie apporter de l’oxygène afin d’ouvrir les aromes ou encore d’adoucir les tanins. Cet acte se fait généralement grâce à une carafe à vin et peu durer jusqu’à deux heures.

Carafer, c’est verser un vin rapidement dans une carafe pour l’oxygéner de façon brutale puis servir rapidement le vin.

Aérer du vin? Oxygénation grâce à un appareil (Decantus) qui sert à aérer le vin grâce à l’effet de Bernoulli.     

carafe

S'il ne s'agit que d'ouvrir une bouteille, cela est tout à fait inutile. Le goulot étroit de la bouteille offre une surface d'aération bien trop faible pour que la simple ouverture permette l'oxygénation recherchée du vin. Seul un carafage permet une aération suffisante du vin.

Nous recopions parfois des gestes sans en comprendre la finalité. Nous avons tous en mémoire l'image de la bouteille de vin dans son panier en osier que le sommelier verse dans une carafe. De là est née la croyance de l'absolue nécessité de l'aération du vin. Chez nous, souvent sans carafe, nous pensons qu'une ouverture anticipée peut faire l'affaire.

Des dégustations comparatives l'ont prouvé, rien n'y fait! La simple ouverture de la bouteille, 1 ou 2 heures ou même 24 heures avant la dégustation ne sert à rien. Aucune différence de goût manifeste n'a été constatée. En revanche, un vin carafé sera sensiblement différent que le même servi directement de la bouteille. Il sera de plus débarrassé d'odeurs possibles de réduction de plus en plus fréquentes avec les vinifications actuelles.

Cet effet bénéfique du carafage est valable pour tous les vins jeunes. Il sera moins nécessaire sur un rouge léger mais salutaire pour un rouge dense et charpenté. Le carafage ayant pour effet de "bousculer" le vin, carafez-le un bon quart d'heure avant et n'oubliez pas de conserver votre carafe dans un endroit frais (ou froid si c'est un vin blanc).

Les vins plus âgés nécessitent plus de précautions. Il n'y a pas de règle absolue. Tant que la bouteille n'est pas ouverte, personne ne sait comment le vin se goûtera. Fiez-vous à vos sens et à votre bon sens. Goûtez le vin ! S'il vous paraît déjà épanoui, vous le servirez directement dans le verre. Si vous ne sentez rien ou si des odeurs vous gênent, carafez-le. Il y aura de grandes chances que le vin s'ouvre. Un vin annoncé moribond pourra renaître au contact de l'air.