product_thumb

Comment reconnaitre un vin bio ? Comment la viticulture biologique est-elle réglementée ? Quels sont les différents labels utilisés, qu'est-ce qu'ils garantissent, comment les repérer sur les bouteilles de vin ? 

Un passage obligé et essentiel : la période de conversion

Tout vigneron qui souhaite produire du vin issu de raisins bio doit d'abord convertir son exploitation au mode de production biologique.

Ce n'est qu'après cette période de 3 ans que le raisin sera effectivement bio et que le vin pourra porter la mention " vin issu de raisins de l'agriculture biologique ". Cette période de conversion est indispensable : elle permet en effet de garantir une terre et une vigne saines et propres, essentielles à l'expression du terroir.

Le vigneron Bio, acteur du respect de l'environnement

Pour le vigneron bio, le sol n'est pas un simple support. C'est au contraire un milieu vivant, qu'il s'agit de respecter et de protéger, afin qu'il donne le meilleur de lui-même à la vigne, puis au raisin. L'usage de pesticides chimiques de synthèse est donc totalement interdit, conformément à la réglementation européenne. Pour conserver la santé et la vitalité de ses vignes, le vigneron bio préfère ainsi utiliser des méthodes respectueuses de l'environnement, qui privilégient le travail humain : enherbement et travail du sol, utilisation d'engrais et de fertilisants organiques (composts, fumiers, etc.), etc.
En respectant la faune et la flore auxiliaires, le vigneron bio est le garant de la biodiversité de ses parcelles.

Et la vinification ?

De plus en plus souvent, la vinification des raisins bio répond à des cahiers des charges privés (Charte FNIVAB, Nature et Progrès, Demeter, etc.) qui garantissent une élaboration naturelle des vins. Ces règles privées limitent donc le nombre et le type d'intrants oenologiques autorisés, obligent les vignerons à respecter une traçabilité très complète, interdisent l'usage des OGM, etc. Elles sont contrôlées par des organismes indépendants.

L'Union européenne s'est par ailleurs engagée, en 2008, à adopter rapidement une réglementation harmonisée sur la vinification des raisins bio. Ce futur règlement devrait intervenir pour le millésime 2012.

Le vin issu de raisins Bio : la garantie d'une qualité contrôlée

En plus des contrôles " classiques " AOC, contrôle des services de la protection des végétaux, les vignes bio sont contrôlées au moins une fois par an par des organismes de certification indépendants, agréés par le Ministère de l'Agriculture et par le Ministère de l'Economie et des Finances. Ces organismes réalisent aussi régulièrement des contrôles " surprises ". Le taux de contrôle des viticulteurs bio est aujourd'hui l'un des plus élevés de tous les modes de production agricole : une excellente raison de leur faire confiance !

Cependant, comme le souligne  Hervé Hannin, directeur de l'Institut des hautes études de la vigne et du vin, le label peut encore s'améliorer. " Les vins bio ne sont pas la panacée car il y a certaines impasses techniques, comme le cuivre ou le soufre...".

Comment reconnaître un vin issu de raisins bio ?

Pour être vendue comme " vin issu de raisins bio ", une bouteille de vin bio doit obligatoirement porter deux mentions : la mention " vin issu de raisins de l'agriculture biologique " et le logo de l'organisme certificateur. De plus en plus, les vignerons bio utilisent le logo français de l'Agriculture Biologique.

 

Par BIOaddict